mardi 16 février 2016

La locomotive qui passait Au-Delà-Des-Montagnes [Partie 3]

Le Locomotard les conduisit dans la cabine de pilotage et leur dit durement :
« Vous êtes recherchés.
- Par qui ? Demanda, perplexe, Annie. On n'a rien de spécial.
- Je ne sais pas qui et pourquoi. Je le sais juste.
- Comment vous pouvez le savoir ? Questionna Théodore.
- J'ai entendu des murmures dans la locomotive. Ce sont que des paroles mais il faut faire attention quand même. Au prochain arrêt, celui de Sous-Le-Terrain-Montagneux, vous descendrez que ce soit par un oui par un non. Tenez, on gardera contact avec ça. »

Il leur tendit deux glaçons et leur expliqua :

« Ce sont des Glontactrys. Ils marchent à l'énergie lunaire et ils permettent de garder contact avec n'importe qui. Il suffit de le lancer en l'air quand la Lune est là. Et après, je pense que vous pourrez comprendre tous seuls. Bien, je pense que je dois redémarrer le train. Allez-vous asseoir. »

Ils revinrent à leur place. Théodore ne semblait pas inquiété contrairement à sa sœur qui épiait chaque personne. Son petit frère le rassura :

« Annie, t'inquiètes pas. Ce ne sont que des paroles après tout. »

Cela ne l'avait pas pour autant rassuré. Plume se retourna :

« Ça va ?
- Oui, oui. Nous descendrons à Sous-Le-Terrain-Montagneux, comme vous.
- C'est vrai ? S'écria la la lapine toute gaie. Eh bien … Je pourrais vous faire visiter ma ville ! Vous verrez, c'est fantastique. »

Les minutes passèrent et Annie se sentait de plus en plus rassurée et heureuse à l'idée d'être derrière les montagnes. Elle allait découvrir ce qu'il y avait derrière ! Le train passait régulièrement sous des tunnels, ne faisaient que de monter et descendre sur des pentes abruptes et zigzaguait. La locomotive s'arrêta et une voix prononça : « Vous êtes arrivés à Sous-Le-Terrain-Montagneux. »

Annie, tellement joyeuse, se précipita vers la sortie et avait chassé de ses pensées le mauvais souvenir d'être poursuivie. Théodore la suivit ainsi que Plume et un autre lapin -sûrement son mari-. La lapine s'écria :

« Vous êtes arrivés à Sous-Le-Terrain-Montagneux ! Un petit village souterrain très touristique. Venez, suivez-moi. »

Ils descendirent tous les quatre dans un tunnel qui les mena sous terre. Ils débouchèrent sur un immense trou éclairé par des lumières suspendues au plafond fait de terre et de cailloux. Des milliers de lapins arrivaient et partaient par des sortes de tunnels, ce qui donnait au village un air très animé.

Soudain, une marmotte cria :
«L'ambassadeur de Chants-Nocturnes-Des-Oiseaux est là ! »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire