mardi 16 février 2016

La description dans une fiction

C'est l'un des points essentiels d'une fiction (avec l'orthographe, bien sûr) : la description. Que serait une fiction sans description ? Elle serait vide, complètement vide. Vos personnages ne vivent pas dans un monde vide, non ?
C'est ce que j'ai remarqué dans bon nombre de fictions. Bien sûr, certaines en ont mais pas assez. Quelques fois cela se résume à "une chambre" ou "un couloir" et ça manque cruellement de vie. Pour que le lecteur soit totalement plongé dans l'histoire, il a besoin d'avoir des informations sur le paysage qui entoure le(s) personnage(s) et souvent, ce décor peut mettre en place une atmosphère particulière.

Il existe beaucoup de descriptions possibles, à vous de faire travailler votre imagination ! Que ce soit une fiction réelle ou fantastique. Voici un exemple (j'ai fait un bond dans le temps) :

« Lorsqu'il sortit de la ruelle, il déboucha sur une grande place pavée animée et bordée par une route où circulaient des fiacres que des chevaux à l'allure victorieuse tiraient en trottinant. Il y avait également des omnibus bondés de passagers, essentiellement composés d'hommes portant un haut de forme. Tous ces chapeaux réunis et serrés entre eux donnaient l'impression d'être de petites cheminées sur le toit de ces grandes voitures. Des policiers casqués traînaient toujours dans les rues, une matraque dans la ceinture ou bien dans le dos et surveillaient les alentours en compagnie de leurs collègues. Quelques passants jetèrent des coups d'oeil aux agents et la plupart d'entre eux étaient des couples qui se tenaient droit. »

C'est une description plutôt courte mais nous pouvons toujours en rajouter davantage. Attention tout de même à ne pas tomber dans l'excès ! Cela peut devenir ennuyeux pour le lecteur et il aura tendance à décrocher ou à sauter ce genre de passage pour arriver directement à un dialogue ou une action.

N'oubliez pas que le vocabulaire est très important ou sinon cela peut devenir flou, vague voire même mal expliqué et c'est très inconfortable à lire. Essayez de faire des comparaisons, mélangez les figures de style pour faire quelque chose d'élaboré et même donner un petit côté amusant, glauque, etc. Je vais vous donner un autre exemple (plus dans le fantastique cette fois-ci :

« Ses pieds s'enfonçaient dans ce nuage à l'apparence cotonneuse. Il regarda autour de lui : ces nuages formaient une grande étendue immaculée et qui semblait s'étendre à perte de vue (si cela n'était pas déjà le cas) et d'immenses plantes traversaient ceux-ci pour s'élever toujours plus haut. Des petits dragons blanchâtres s'accrochaient fermement et remuaient leurs longues moustaches pour analyser la direction du vent. Ils déployèrent leurs ailes et poussèrent des cris stridents. »

Les possibilités sont infinies alors n'hésitez pas. Une fois un décor qui vous tient à coeur posé dans votre scène, à vous la liberté pour y mettre vos personnages, vos éléments et votre action ! Je n'ai pas vraiment de conseils à donner pour ce genre de chose. Tout ce que je peux vous dire, c'est que cela est important. Autant pour le décor que pour les personnages. La description des personnages l'est aussi, pour que les vôtres puissent se démarquer des perso secondaires ou lambda.

Enfin, voilà pour ce conseil et merci de m'avoir lu jusqu'au bout ! Si vous avez besoin d'aide, vous pouvez me contacter sur Lapino (Trésor38) et je vous souhaite une joyeuse écriture, petits scarabées !

1 commentaire: