lundi 28 décembre 2015

La locomotive qui passait Au-Delà-Des-Montagnes [Partie 1]

On entendait au loin, même si on aurait pu penser pendant ce temps de froid, des frères et sœurs riant et jouant de la neige. Ils l'attendaient tous ce moment ! C'était uniquement à cette période de l'année qu'il pouvait fabriquer des bonhommes de neige, faire de la luge et pleins d'autre activités …
Mais deux d'entre eux ne jouaient pas, ne riaient pas, ils se mettaient sur la pointe des pieds pour apercevoir les montagnes qui les coupaient du monde extérieur pour voir ce qu'il y a de cacher derrière ces dernière. Et les deux petits pensaient tous deux : Un jour, je gravirais la montagne et je partirais découvrir Ce-QU-Il-Y-A-Derrière. Et ils en rêvaient chaque nuit, y pensaient chaque jour … 

Un matin glacial, alors le plus jeune des enfants -un des deux qui aimeraient partir découvrir le monde- raclait le sol de ses doigts glacés malgré les gants qui les protégeaient, il aperçut quelque chose en argent. Il continua et se retrouva avec une petit clé en argent. Que pouvait-elle ouvrir ? Annie -sa sœur qu'il préférait qui, elle aussi rêvait de découvrir Au-Delà-Des-Montagnes- arriva : 

« Qu'est-ce que c'est ? Qu'est-ce que c'est, Théodore ? 
- Une clé apparemment. Enfin, qu'est-ce qu'elle ouvre, seulement ? »

Les quatre autres enfants accoururent et le plus vieux s'écria : 

« On va être riche ! 
- A quoi ça va nous servir des trésors, Adam ? Lui répliqua Annie.
- A payer nos études, nous payer une maison et … S'enrichir ?
- En tous cas, moi j'aimerais savoir ce qu'Il-Y-A-Derrière-Les-Montagnes. 
- Toi, Théodore, tu ne penses qu'à tes montagnes, comme Annie, répliqua Adam.
- Hé ho ! Du calme, hein. Tu veux t'enrichir, je veux savoir ce qu'il y a Au-Delà-Des-Montagnes. Allez, du vent. Elle est à moi cette clé. Pas à toi. »

Adam et les trois autres frères et sœurs repartirent jouer dans la neige puis, Théodore et Annie inspectèrent la clé sous toutes ses formes et la sœur s'écria : 

« Il y a quelque de chose marqué sur la clé. Regarde »

Elle commença à lire tout fort

« Hier, il n'y avait rien, aujourd'hui sera la découverte et demain sera le début. »

Quand elle eut fini de lire le message, les lettres disparurent de la clé et se transformèrent en petites étincelles bleues qui flottèrent dans l'air. Les deux enfants les regardaient virevolter comme par magie puis, une puissante bourrasque de vent projeta Annie et Théodore. Ce n'était pas fini. La rafale n'était rien et une gigantesque tempête de neige s’abattit sur eux et des vents d'une extrême violence commencèrent à enlever leurs frères et sœurs puis la maison. Allaient-ils jusqu'à arracher les montagnes ?

Le blizzard diminua d'intensité et se termina mais quelques flocons de neige et rafales venaient de temps en temps. Un sifflement se fit entendre puis des rails apparurent jusqu'à leur pied. C'était une locomotive qui semblait venir de dessous une montagne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire