mardi 27 janvier 2015

Conseil 8 - Différents types de méchants 2

Je continue pour article sur les méchants dans les fictions, car, même si j'ai déjà fait la majorité, il reste encore de nombreuses choses à dire dessus. J'ai pas mal parlé des méchants ayant une raison de l'être, car ce sont les plus complexes à construire. Je vais m'attarder encore un peu sur ce point, et j’approfondirai le second.
Parmi les méchants "excusables", je n'ai parlé que d'un type de méchants ; ceux dont on connait l'identité, et ceux qui sont en contacts direct avec le personnage principal. Car, en effet, ça n'est pas tout le temps le cas. Il arrive qu'on ne connaisse pas l'identité d'un méchant durant plusieurs chapitres, voire même jusqu'à la fin. Je pense que cette idée est vraiment bonne à approfondir, même si elle est très dur à créer. On confond souvent ce genre d'antagoniste à des méchants faisant ça gratuitement, car comme on ne connait pas leur identité, on ne connait pas non plus leurs raisons de faire cela. C'est d'ailleurs pour cette raison que c'est complexe, car lorsqu'on révèle qui il est et pourquoi il a fait ce genre d'actes, il ne faut aucune incohérence. Là et toute la difficulté, et je ne pourrais malheureusement pas vous aider pour cela car tout dépend du scénario choisi. Se référencer à mon premier article pour quelques astuces pour éviter les faux-raccords.

Je vais également approfondir sur des méchants avec de bonnes intentions. Ceux-ci sont très courants ; le "méchant" commet des actes, des fois horribles (meurtre sur l'entourage du personnage principal, dans le pire des cas), mais le fait avec une bonne intention (par exemple, on apprend que le personnage tué était en train de trahir le protagoniste). Dans ce cas, rentre dans une troisième catégorie, ceux qui sont gentils d'une façon maladroite (ou ceux qui sont méchants avec de bonnes intentions, car un meurtre reste un acte "méchant", même s'il est fait pour protéger). C'est également un type d'antagoniste très intéressant, mais encore une fois, dur à développer.
Certains méchants ont quelques évolutions, également. Ils passent d'un ayant de bonnes intentions, et qui à force de commettre de mauvais actes, perds de vue son objectif. Il devient donc un psychopathe (dans les cas du meurtre, mais ce n'est pas obligatoire, dans ce cas-là il devient juste un vrai méchant). Encore une fois, gare à bien intégrer ces changements, et ces raisons, pour que le lecteur comprenne tout bien (même s'il ne comprendra tout qu'à la fin, il faut que ce soit bien cohérent).

Concernant les antagonistes sadiques, sans aucune raison de faire de tels actes, je n'ai plus grand chose à ajouter, car il est rare de voir des personnages originaux dans cette catégorie. Il est toujours possible d'en créer, mais c'est une tâche assez difficile ; bonne chance à vous !

C'est un très court article, cependant, j'ai simplement approfondis quelques points. N'hésitez pas à poster vos idées ou vos questions par commentaires, j'y répondrai. :)

5 commentaires:

  1. Merci beaucoup ! Quand feras-tu la prochaine critique ?

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai, j'aimerai une nouvelle critique !

    RépondreSupprimer
  3. Ouaah... *-*
    Un autre sur le méchants arrivera ? Si oui, quand ? :)

    RépondreSupprimer
  4. Jean-Maurice-Bob :)7 février 2015 à 15:20

    Oh ! :O Vous parlez même pas de moi dedans ? :'(

    RépondreSupprimer